The Royals / Les Héritiers, tome 5 – Le royaume en danger de Erin Watt

Alexa Hudson.jpg

unnamed

J’ai eu peur ! Oui, oui, j’ai eu très peur après la fin tragique du tome précédent, j’ai vraiment craint, pas trop sur le drame que rencontre – encore – la famille Royals, mais plus sur le fait d’être un rien plus désenchanté par mon attachement pour Easton. Et pour le coup, mon ammouuurrrrr pour celui-ci a fait comme le phénix : il est revenu à la vie !!!

Alors que les Royals traversent encore une tragédie, Easton va devoir jongler entre sa famille et l’amnésie d’Hartley.

Comme dis précédemment, j’avais nourri quelques craintes, qui furent balayé au bout d’un chapitre.  Le roman commence directement après les évènements tragiques du tome 4 et ils sont directement suivi par le drame personnel d’Hartley.

Je me suis un peu agacée, en première partie, je n’ai plus le temps avec les discussions de gamines et lorsque Felicity se joue d’Hartley, je ne savais pas qui je devais gifler en premier la victime ou la menteuse ?  C’était gros comme une montagne et voir Hartley mordre à l’hameçon était vraiment agaçant.  Du côté d’Easton, je n’ai pas retrouvé l’Easton du début, non j’ai retrouvé un nouvel homme, pas un jeune homme, mais un homme qui a dû prendre quelques responsabilités d’adulte, se battre pour son histoire d’amour, se battre pour sa famille.  Et tout cela en moins de 5 minutes, et dire que papa pensait qu’en lui coupant les vivre il deviendrait plus mature… Un bon choc, et c’est parti !

Les Royals sont de nouveaux mis sur la sellette.  Autant dans le premier drame qui les a touchés, je les avais trouvés fort soudés, ici pour le coup c’était Easton contre Tous ! De furtive apparition des autres membres de la famille. BIG BIG Up à l’attention de Sawyer.   La famille d’Hartley n’est pas en reste, on va avancer dans les soupçons autour de son père.  On aura droit bien-sûr à un bon rebondissement et un bon choc.   On voit que les auteures ont voulu avec cet opus mettre un point « final » à cette série … Mais chhuuuttttt un nouvel opus vient d’être publié. Gageons pour voir très très vite l’adaptation VF.

En bref, très bon « end », qui m’a offert un très bel aperçu du personnage d’Easton, un roman toujours aussi bien écrit, des personnages toujours aussi attachants, sans oublier la bonne dose de plaisir.

unnamed

Quand j’essaie de presser sur cette boîte noire dans laquelle est enfermé mon passé, il y a cette impression de mort.  C’est comme si j’étais au milieu du désert, avec personne autour de moi, et qu’il n’y a jamais eu personne.

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Celia et Magali pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

******

Les héritiers – tome 1 La princesse de papierLes héritiers – tome 2 Le prince briséLes héritiers – tome 3 La prison dorée

Les héritiers - tome 4 Le prince déchu par [Watt, Erin]
Publicités

Los Angeles VIP, tome 1 – L’initiation de Vanessa Fewings

Informations :

  • Éditeur : J’ai lu ( pour Elle)
  • Collection : Passion Intense
  • Nombre de pages : 380
  • Date de publication livre : 1er mars 2017
  • Date de publication ebook : 1er  mars 2017
  • Genre : Romance contemporaine, BDSM
  • Prix : … – 7.40€

Résumé :

Mia exulte : elle vient de décrocher un poste chez Envoûtement, un club privé très select de Los Angeles. Troquer ses chemisiers blancs pour des robes noires sexy ne l’effraie pas. Après tout, le salaire dépasse ses rêves les plus fous et lui permettra peut-être de solder ses factures. Sans oublier qu’elle sera la secrétaire de Richard Booth, l’un des hommes les plus influents de la ville. Mais Mia ignore que Cameron, le directeur de l’établissement, l’a engagée dans un but bien précis : charmer son ami Richard. Or, Cameron se prend lui aussi à ce jeu dangereux…

Mon avis

Avant d’ouvrir mon roman, j’ai – en tant qu’adepte de la couv – été frappée par les personnages, ou en tout cas sur le rôle qu’ils sont censé tenir dans le roman.  Je me suis dit :  » Chouette un BDSM, avec une dominante.  C’est tellement rare ».  Et puis pouf ! Pas de dominante, mais encore et toujours un dominant … Mais quel dominant : Richard Booth.

Fraichement engagée au club l’Envoûtement en tant que secrétaire/réceptionniste, Mia va vite découvrir que le club select n’est pas un club libertin comme les autres.

Je ne puis vous parler de ce roman sans mettre en exergue la tension sensuelle, voir sexuelle qui m’a habité durant toute ma lecture.  Je ne savais pas si Mia allait s’enticher de Cameron, le directeur, de Richard son associé, voir des deux.  Il y avait une telle ambiguïté sur ce point, que j’ai cru mourir d’une combustion spontanée !   Mia, est naïve.  Pas la naïve idiote, qui vous fait lever les yeux au ciel, non sa naïveté était marrante, le coup des boules de Geisha était à point.  Malgré son ignorance sur la pratique, Mia fonce, elle n’a peur de rien.  On ressent une certaine gêne, à quelques moments, mais pas de quoi casser votre rythme de lecture.

J’ai été intriguée par le personnage de Cameron du début à la fin, et son implication au sein de l’Envoûtement est à l’image du nom du club.  Un vrai marabout.  Richard pour sa part, m’a semblé instable à quelques moments.  Je ne dirais pas qu’il m’a mise mal à l’aise, mais je ne savais pas du tout sur quel pied danser avec lui.  Un dominant, dominé.  Dominant avec les femmes et dans son boulot, mais dominé par sa vie et par son lien plus qu’ambigu avec Cameron.  Trop trop bizarre.

Vanessa, m’a offert un roman BDSM d’un autre genre.  On lit/entend partout que cette pratique sexuelle est un exutoire, qu’il permet de s’évader, de lâcher prise, d’évacuer et pour le coup, on est pile dans le sujet du lâché-prise à l’Envoûtement.

L’histoire ne tourne pas seulement ou principalement autour de notre trio, le club voit évoluer 3 dominantes.  Hâte de découvrir qui se cache derrière ses bottes en latex.

Enfin, agréable petite surprise que je vous recommande pour sa petite nouveauté dans le genre littéraire.

Photo