Stay, tome 1 – Avant que tu partes de N.C Bastian

Avant que tu partes - STAY tome 1 : la nouvelle série NC Bastian après Be Mine par [Bastian, N.C.]

Informations :

  • Editeur : Harlequin France
  • Collection : HQN
  • Nombre de pages : 370
  • Date de publication livre : xxx
  • Date de publication ebook : 27 septembre 2017
  • Genre : NA, Romance contemporaine
  • Prix : 5.99€

Résumé :

l incarne tout ce qu’elle déteste… et tout ce qu’elle désire

Kylian Foster est l’incarnation de tout ce que Gaby déteste. En plus d’être riche, célèbre et séduisant, il est doué – l’un des meilleurs joueurs de basket de sa génération – et, bien sûr, adulé par toutes les femmes. A priori, cet homme a donc tout pour lui déplaire  ; jusqu’à ce qu’elle le rencontre au restaurant où elle est serveuse à mi-temps. Dès lors, Gaby prend conscience de trois choses  : Kylian n’est peut-être pas celui qu’elle imaginait, il est biologiquement possible d’être très attirée par quelqu’un qu’on méprise et… elle est mal barrée. Car le sportif s’est mis en tête, pour une raison qu’elle ignore, de la réconcilier avec le basket. Et elle a très envie de se laisser convaincre. Mais Gaby sait qu’elle doit rester prudente  : combien de temps un homme comme lui s’intéressera-t-il à une fille comme elle  ?

Mon avis

Oserais-je dire que ce tome est celui de la seconde chance, entre NC et moi ? Oui, j’ose et j’assume pleinement ! Non, rangez vos fourches et autres accessoires de tortures.  Ecoutez tout d’abord mon propos.  Comme pas mal de lectrices, j’ai découvert la plume de N.C avec  » Be Mine », et même si le début était plus que prometteur, j’ai très vite décroché vers la fin et cela m’a laissé un petit goût amer.  J’ai pas mal tergiversé avant de me lancer dans cette aventure et je dois dire que N.C a TOUT fait pour – une fois de plus – capter mon attention avec un prologue qui ne peut que vous donner envie de connaitre le fin mot de l’histoire et de ne pas mettre à mort Gabrielle dit Gaby.  Comme je l’ai dit :  » Tout le monde a droit à un procès équitable ! ».

Gaby, est serveuse dans un grand hôtel, dans lequel séjourne l’équipe de basket made in France.  Tandis qu’elle officie, son chemin va croiser celui de Kilyan Foster, le capitaine et tombeur de ses dames à ces heures perdues.  Après avoir pas mal douté sur une possible relation avec celui-ci Gaby, va se laisser porter mais à quel prix ?

Comme dis précédemment, j’ai commencé ma lecture avec pas mal d’appréhension et pourtant j’ai tenu bon.  Attention, je ne dis pas cela sur un ton négatif.  Au contraire, je suis ravie de mettre lancé dans l’aventure.  Tout d’abord il était intérressant de découvrir un nouvel univers : celui du basket.  Même si j’ai pratiqué dans ma prime jeunesse, je vous avouerais que je n’ai jamais pensé ou imaginer que derrière ces dribbleurs pouvaient se trouver des bombes sensuels et donc, c’est avec un plaisir non-feint que j’ai suivi les aventures de Gaby à la langue bien pendu et Kylian le fils à maman (in)volontaire.

Le texte est très bien écrit, je ne lui ai trouvé aucune incohérence, même si à un certain moment je n’ai pas pu m’empêcher de penser à la story de Kath et Andrew * sifflement *  Les personnages sont attanchants, même si la phase doute de Gaby m’a donné envie de lui arracher les cheveux.  Petit plus à l’encontre de celle-ci, son amitié avec la bimbo croqueuse de diamant.  En temps normal, la rivalité prédomine dans ce type de relation et la fusion entre les deux était agréable et allégeait la trame.  Pas besoin de jouer les divas !! Kylian est un bon personnage, droit dans ses bottes, beau gosse, sensible.  Ce n’est pas THE personnage, mais bien.  Un bon duo.  On découvre les co-équipiers de Ky avec une petite mention pour Morgan.

Alors, oui j’ai pris du plaisir du début à la fin et, j’ai même réussi à oublier notre 1ere rencontre littéraire 🙂

Enfin, je lirais la suite car j’ai envie de voir comment les personnages vont évoluer et surtout comment la relation de Gaby et Ky va ELLE évoluer … Affaire à suivre ^_^

Aucun texte alternatif disponible.

Je tiens encore à remercier l’Editeur et plus particulièrement Mélanie et NG pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

Publicités

I know you de Julia Nole

Informations :

  • Editeur : Harlequin France
  • Collection : HQN
  • Nombre de pages : 370
  • Date de publication livre : xxx
  • Date de publication ebook : 12 juillet 2017
  • Genre : Suspense,
  • Prix : 5.99€

Résumé :

Sera-t-il son ange gardien ou l’instrument de sa chute  ?

Jamais elle ne s’était sentie aussi vivante. Depuis qu’Alexia a tout quitté pour commencer une nouvelle vie loin des fantômes de son passé, c’est comme si elle respirait à nouveau. Et sa rencontre avec Dorian n’est pas étrangère à ce sentiment d’euphorie. Cet homme est si… intense ! Lui seul sait comment la faire vibrer. Mais plus leur relation devient sérieuse et plus l’image parfaite de son amant s’écorne. Car Dorian est impulsif, surprotecteur et, surtout, il tient absolument à garder leur histoire secrète. Alors, Alexia commence à douter même si, en son for intérieur, elle sait déjà qu’il est trop tard : elle l’a dans la peau.

Mon avis

Ce roman me tentait depuis l’annonce de sa sortie, je n’avais pas spécialement lu d’extrait, mais en tant que couveuse, je dois dire que celle-ci m’a énormément plu.  N’étant pas une adepte des résumés, je n’ai pas pu m’empêcher de sauter à pied joint dans le roman lorsque j’ai lu dans un groupe de lecture qu’il s’agissait d’une dark romance… Et là, ça été un peu la douche froide.

Attention, l’histoire d’Alexia est prenante, mais elle est un tel cliché – rougis tout le temps, baisse le regard, … – que je n’ai pas pu voir au-delà de son personnage.  Impossible de me l’approprier totalement.  C’est simple je n’étais pas dans l’histoire, je n’avais qu’envie : connaitre la – vraie – raison pour laquelle Alex a eu son accident de voiture, l’enfermement et son passé, qu’elle a fui.  Pour le reste, je n’étais pas là.

Pour ce qui est de la dark romance.  Oui je n’étais pas dans l’histoire, mais d’un autre côté je n’ai pas trouvé le roman si dark que cela.  Dur, quelques moment de frissons, pas mal de longueurs.  Il faudra attendre la fin pour ressentir quelques élans du style, dommage que l’auteure ait pris trop de temps.  Oui, on a voulu nous mener à tout cela, mais quelques fois il ne sert à rien de tourner autour du pot, il faut prendre les lignes droites !

Alors, oui le challenge n’est pas réussi – pour moi -, mais ce n’est pas pour autant que je déconseille le roman, car il a surement quelque chose, au vu des avis lectrices.

Donc, j’ai envie de dire … Faites-vous votre propre avis sur la question et on en rediscute …

Bonne lecture 🙂

Je tiens encore à remercier l’Editeur et plus particulièrement Melanie et NG pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

Stay with me de Audrey Alba

Informations :

  • Éditeur : Harlequin France
  • Collection : HQN
  • Nombre de pages : 303
  • Date de publication livre : xxx
  • Date de publication ebook : 24 mai 2017
  • Genre : Romance contemporaine
  • Prix : 3.99€

Résumé :

Parviendra-t-il à la convaincre de rester plus d’une nuit ?

Mona ne croit plus à l’amour. En fait, elle ne croit plus vraiment aux hommes en général, ni à leur capacité à l’envoyer au septième ciel. C’est d’ailleurs ce qu’elle est en train d’expliquer à son amie Anaïs dans l’ascenseur du prestigieux hôtel parisien dans lequel elles séjournent, quand un inconnu se permet d’intervenir. Sa proposition est aussi inattendue qu’audacieuse : si elle consent à coucher avec lui, il lui promet la meilleure nuit de sa vie. Troublée par le charme et l’assurance de cet homme, elle accepte. Mais, au petit matin, la séparation est un peu plus difficile qu’elle ne l’imaginait…

Mon avis

Cette auteure a su me faire du bien du début à la fin et en diagonale. J’ai directement accroché à l’histoire funny-lovely de Mona et Mike … My M&M’s !!!

Alors qu’elle participe à un week-end professionnel dans la capitale, avec sa BFF/collègue, Anaïs, Mona – qui a quelques verres dans le nez -, va percuter le beau Mike et ne va pas manquer en passant de lui dire tout le bien qu’elle pense des êtres de son espèce.  Elle aurait pu s’attendre à toutes les répartis du monde sauf, celle ou Mike lui propose de lui offrir la belle nuit – HOT – de sa vie.

Dans le fond l’histoire est assez simple, un gars qui propose une nuit de folie à une jeune demoiselle.  Elle qui s’en sort avec une big party de rodeo … Des papillons dans le bidou, une envie de reprendre contact mais un sale passé l’en empêche … Tout le tintouin habituel.  Mais voilà ! J’ai adoré ma lecture, peut-être que ce roman tombait à pic, que j’avais besoin d’être un peu rassurée. J’ai tout apprécié, dans le texte, l’écriture, la simplicité des choses, le fait que l’auteure ne fasse pas durer sa trame, des héros too much, attachants, pas du tout chiant, rentre dedans … En bref … Tout était bon et bien fait !

Au travers de ce bon moment, j’ai découvert une auteure.  J’espère pouvoir lire d’autres romans de son cru, histoire de me dire que ceci n’était pas un mirage mais le début d’une belle histoire … Une petite suite … Très vite Anais et le biker ou le frère !!!

Affaire à suivre ^-^

Résultat de recherche d'images pour "electrochoc"

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Mélanie et NetGalley pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

Because of you de Juliette Bonte

Informations :

  • Éditeur : Harlequin France
  • Collection : HQN
  • Nombre de pages : 460
  • Date de publication livre : xxx
  • Date de publication ebook : 24 mai 2017
  • Genre : Romance contemporaine
  • Prix : 3.99€

Résumé :

Dès leur première rencontre, une complicité naturelle les relie.
Dès leur premier fou rire, leur amitié devient une évidence.
Mais, lorsque le désir s’immisce entre eux, tout se complique…

Depuis qu’elle a menacé Luke avec une fourchette lors de leur première rencontre – épique –, Allison le considère très naturellement comme son meilleur ami. Il aime se moquer de son obsession pour les cookies maison et de sa façon de manger les hot-dogs ; elle adore l’écouter parler d’architecture et le remettre à sa place. Mais plus ils passent du temps ensemble, et plus Allison prend conscience que Luke est bien plus qu’un ami… À ses côtés, elle découvre de nouveaux sentiments, plus intenses, plus troublants. Des sentiments qu’elle ne devrait pas éprouver. Car Luke est le seul homme qu’elle n’a pas le droit d’aimer.

Mon avis

Après avoir pas mal sourit avec le 1er roman de Juliette, j’étais plus que ravie de la retrouver avec ce nouvel opus. Surtout que la couverture est plus qu’alléchante. Même si on est très loin du coup de coeur, car j’ai pas mal freiné des quatre fers dans la 1ere partie du roman, j’ai malgré tout passé un bon moment.

Alors qu’elle évolue dans une relation sans trop de contact, depuis plus d’un an avec un grand magna de l’architecture – Carl -, Alison va au lieu de mettre un terme à cette histoire, accepter d’emménager avec son petit ami. Tandis qu’elle cohabite – seul – chez Carl, elle va avoir la surprise de rencontre le meilleur ami de celui-ci, Luke qui deviendra très vite un très bon ami.

A partir de  ce moment-là, je n’avais qu’une seule crainte une relation à 3. Non, je ne suis pas faite pour les relations impairs. Même si Carl n’est pas un cadeau de petit ami, j’aurai bien aimé qu’Alisson mette un vrai terme à sa relation, plutôt qu’une pause. J’ai été mal à l’aise avec cela, sans oublier le fait que son amitié avec Luke commençait à prendre un nouveau virage. Attention, jusque-là il n’y a que de ambiguïté sur leur sentiment. On sait, on ressent l’alchimie entre les personnages, mais rien de bien concret ne se passent  et c’est pour cela que j’ai continué à lire et ne me suis pas trop offusquée. Juliette fait planer les prémices d’une relation entre Alisson et Luke, sans plus.

Malgré cette petite crainte, qui m’a mise le séant entre deux chaises, je me suis quand même un peu attaché aux personnages. Ils étaient simple, un rien drôle, un peu attachant au départ et très attachant vers la fin du roman. Je n’ai pas trop fait une fixette sur le triolisme car Carl était un peu personnage fantôme, on sait qu’il est là, mais n’est pas très active dans sa relation avec Alisson.

Pour ce qui est de la trame, j’ai commencé le roman sur une base un peu instable, j’ai fini par m’attacher au roman et l’ai terminé en ayant des envies de meurtre. Ascenseur émotionnel, bien le bonjour !

Enfin, malgré une grosse crainte, je termine ce roman avec un petit plaisir qui m’a rappelé pourquoi, j’apprécie cette auteure.

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Mélanie et NetGalley pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

Pretty Wife de Cécile Chomin

Informations :

  • Editeur : Harlequin France
  • Collection : HQN
  • Nombre de pages : 256
  • Date de publication livre : 31 mai 2017
  • Date de publication ebook : 19 octobre 2016
  • Genre ; Romance contemporaine
  • Prix : 4.99 – 6.90€

Résumé :

Il a besoin d’une femme.
Elle a besoin d’argent.

Pour Charlize, la vie est loin, très loin d’être un conte de fées. Depuis le décès de son mari, c’est même plutôt un film catastrophe, dans lequel elle doit se battre chaque jour un peu plus pour élever seule leur petit garçon malgré son maigre salaire d’agent immobilier. Mais voilà que le destin lui offre, sur un malentendu, une occasion inespérée : se faire passer pour la fiancée de Guillaume Garon. Certes, Guillaume Garon est un homme odieux dont le charme s’efface très vite devant son obsession pour le travail et sa mauvaise volonté pour redorer son image ; certes, en acceptant cette proposition, elle s’engage à assurer un rôle de parfaite épouse pour les cinq prochaines années… Mais ce n’est pas comme si elle avait une vie sentimentale ; et puis, ce contrat lui permettrait de résoudre tous ses problèmes d’argent et d’assurer l’avenir de son petit garçon. Alors… c’est parti pour la mission Pretty Wife ?

Mon avis

L’histoire est prévisible à des kilomètres, mais on se laisse quand même happé, et lorsque le roman est bien écrit, les personnages too much avec un zeste de salle caractère, saupoudré d’un bon sarcasme : On ne peut que fondre.  Pour ma part, j’ai fondu comme neige au soleil.  Ce petit instant break découverte auteure m’a fait du bien.

Depuis le décès brutale de son époux, Charlize bataille comme un bon diable pour arrondir ses fins de mois et offrir un minimum de confort à son fils.  Alors qu’elle doit bosser en tant que serveuse, elle va malencontreusement se tromper de local et atterrir dans les filets de Guillaume Caron, grand magna avec une réputation d’intouchable/taciturne.  Afin de maintenir à flot sa société il a besoin de donner un peu de sa vie au monde. Charlize pour sa part, elle n’a besoin que de quelques sous pour se sortir la tête de l’eau.  Un regard, un contrat de mariage et au final une bonne issue pour chacun des héros… Oui, mais non !

Comme dis précédemment, j’ai directement accroché à l’histoire de Charlize et Guillaume.  En tant que jeune maman, – oui, oui je profite encore de mon statut -, j’ai directement été touché par le drame que vit Charlize.  Cette volonté malgré le drame d’offrir le meilleur à son fils, m’a donné envie de lui décerné une petite médaille du GirlPower.  Tout comme Charlize, Guillaume m’a directement plu son côté grincheux est juste too much.  Outre notre couple fard, on découvre leurs amis : Suite or not suite ? Affaire à suivre !!!!! Avec quelques moment du fiston ^_^

Pour ce qui est de l’histoire/trame, à partir du moment ou l’issue est connue, il n’y a pas lieu de tirer en longueur et risquer de perdre le plaisir du lecteur.  Cécile va droit au but sur ce point ! Merci, madame.  Ce roman est simple, bon.  Pas de redondance, ni de dialogue inutile : on va droit à l’essentiel !

Enfin, petit plaisir qui m’a permis de découvrir une auteure avec une plume très très rafraichissante !!!!

Je tiens encore à remercier l’Editeur et plus particulièrement Mélanie pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

Breaking my heart de Alfreda Enwy

Breaking My Heart (HQN) par [Enwy, Alfreda]

Informations :

  • Editeur : Harlequin France
  • Collection : HQN
  • Nombre de pages : 306
  • Date de publication livre : xxx
  • Date de publication ebook : 5 avril 2017
  • Genre : Romance contemporaine
  • Prix : 4.99€

Résumé :

Elle a renoncé à l’amour ; il refuse de renoncer à elle

Professeur d’art à l’université, Conrad enchaîne les aventures sans lendemain. À 32 ans, il est en pleine remise en question : il aimerait trouver sa muse, celle qui rallumera chez lui la flamme créatrice, celle auprès de laquelle il se réveillera chaque matin. Quand il rencontre Samantha, il tombe instantanément sous son charme. Cette femme le subjugue, le fascine, et il devine qu’il lui plaît ; pourquoi s’obstine-t-elle alors à le repousser ?
Depuis ce diagnostic qui a bouleversé sa vie, Samantha n’est plus la même. Si sa maladie l’a forcée à reprendre sa vie en main et à revoir ses priorités, ses cicatrices lui rappellent sans cesse la trahison de son propre corps ; un corps qui est devenu un étranger. Et si elle-même ne parvient pas à s’accepter, comment un homme pourrait-il l’aimer ?

Mon avis

 » Niark, Niark, Niark,… ».  A chaque fois que j’ai lu ce mot, je n’ai pas pu m’empêcher de penser à un troll, voir Gollum.

Bon ! Ca c’est fait.  Je peux entrer dans le vif du sujet : ma chronique ! Je n’allais pas passer mon temps à pester sur ce mot ! Oui il est bien présent, mais à côté de cela, Alfreda nous offre une belle story.

Quel changement ! Ceci est mon second roman de l’auteure, et bizarrement mon cerveau associe l’auteure à une NAtteeuuzzzz.  Lorsque j’ai commencé cette lecture, j’ai été agréablement surprise de découvrir que les héros étaient un homme et une femme d’une trentaine d’années.  Allions-nous suivre de vrais adultes, où des djeunes ?

Alors, qu’il quitte son cours, Conrad va découvrir sa voiture complètement défoncé sur le parking de l’université, mais coup de chance ou pas, la tamponneuse a laissé ses coordonnées et est prête à régler la facture.  Tandis qu’il s’apprête à retrouver Samantha, Conrad va avoir un coup au cœur et oublier ce qu’il l’a emmené au café au profit d’un souhait tout neuf : Conquérir Samantha.

Comme dis précédemment, ce roman est très très loin de  » Infinite Chaos ».  La trame de fond, est la maladie, plus précisément le cancer qui ronge Samantha dans sa chair.  J’ai trouvé les mots d’Alfreda simple, on n’est pas dans la quête du coup de cœur larmoyant.  On suit les différents combats de Samantha : contre la maladie, personnel et ses sentiments naissants.  Mais que serait une romance sans un killer … Conraaadddddddddddddddddddd ! Rien que ton nom et je fonds ! J’ai trouvé le personnage de Conrad : attachant ou a attaché – dans mon lit -.  Ça fait du bien de retrouver un homme qui s’assume et qui n’a pas peur d’aimer, même pour un laps de temps défini.

A côté de cela, on découvre les  BFF de de nos héros, pour Samantha, il s’agit de la Bohémienne.  Pas de réel interaction avec celle-ci mais elle est présente par le biais de sa correspondance avec Samantha.  Petit bémol sur ce point, j’ai regretté que l’auteure nous offre des échanges de mails sans dates.  Cela nous permets de voir l’évolution de la trame, il n’y a rien  » de plus  » frustrant de lire qu’on s’excuse de ne répondre que maintenant.  Mais QUAND ? 2 jours, 5 jours, ou 10 jours après avoir reçu le courriel ! GGRRRRRRRR !!!  Du côté de Murray,  c’est son BFF de Conrad, Henry. j’ai des vu de dinguuuuuuuuuuuuuueeeeuuhhhhh sur ces deux-là affaire à suivre de très très très près.

Sinon, à part me plaindre – et faire trémousser Alfreda … Ça t’apprendra à utiliser mon nom pour l’un de tes personnages … Tu croyais que je n’allais pas remarquer que la cousine collante était une dédicace, non maiche -.  J’ai apprécié ma lecture, douce, quelques moments papillons dans le bidous, une menu tension dans le chef de Samantha, je ne lui en ai pas trop voulu car je l’ai comprise.

Enfin, agréable moment – encore – avec la plume posée d’Alfreda … Mais s’il te plllaaaiiiiiiiiittttttt donne-nous vite des nouvelles de B & H ❤

Petit instant break, que je recommande … Off course 😉

Résultat de recherche d'images pour "electrochoc"

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Mélanie et NG pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

Lola, saison 2, volume 1 – Petite, grosse et (presque) mariée de Louisa Méonis

Informations :

  • Éditeur : Harlequin France
  • Collection : HQN
  • Nombre de pages : 123
  • Date de publication livre : xxx
  • Date de publication ebook : 22 février 2017
  • Genre : Humour, romance contemporaine, zeste de suspense
  • Prix : GRATUIT !!!

Résumé :

Moi, c’est Lola. Petite (pas tant que ça). Grosse (aucun commentaire). Et (presque) mariée (enfiiiiin !).

Vous y croyez ? Moi, Lola, je vais me marier. Et pas avec le premier venu, non, avec mon Sexy-Fossettes rien qu’à moi, l’homme le plus hot de toute la planète. En plus du mariage à préparer, j’ai aussi décidé d’ajouter : un déménagement de New York à Montpellier, un bébé qui me transforme en grosse baleine et… la rencontre officielle de Jerry et de mes parents. Un homme normalement constitué se tirerait en vitesse pour échapper à tout ça – et surtout à ma famille de dingues –, mais, heureusement, mon futur mari est tout sauf un homme comme les autres !

Mon avis

Quellllllllllllllllllll plaisir de retrouver Lola ! Je vous avouerais qu’à la fin de la saison précédente, je m’attendais à devoir attendre des années lumières et de perdre tout entrain à la série.  Mais je pense que mes nombreuses menaces – dans ma tête -, ont porté leurs fruits.

Attention, si vous n’avez pas encore lu, la série – c’est que vous ne faites pas parti des 100 000 lectrices conquises, ce qui est un crime, soit dit en passant -, je vous invite à d’abord faire une MAJ avant de lire ce qui va suivre car vous risquez le méga spoiles dans votre face ! Bon et puis si vous avez des tendances suicidBook, faites-vous plaisir !

Fraichement, débarqué dans sa famille pour le repas de prépa’, rien ne va pour Lola, sa robe de mariée qui l’a lâche, son frère qui se permet d’inviter le dragon, son autre frère qui se dévoile – enfin -, l’autre qui l’a fait tourner en bourrique, son père qui se diminue et sa mère qui n’arrive toujours à filtrer les info’s de son cerveau … En bref, la joyeuse compagnie … is BACK !

J’ai retrouvé dans ce 1er volume tout l’entrain que j’avais apprécié dans ma précédente lecture, sans oublier le fait que mariage ou pas, Louisa nous apporte son petit zeste de suspense et de tristesse.

Lola est toujours aussi marrante, elle m’a un peu gavouillé à toujours baver sur son mec.  Non maiche !!! Mais dans l’ensemble tout allait bien. Jerry, j’en attendais plus de sa part, on avait eu droit à quelques informations éparses sur celui-ci et je m’attendais – naïvement – que ce 1er volume soit plus explicite, et ce fut PIRE !!!!!!!!!!!! Tout compte fait, le silence n’avait pas aussi mauvais goût.  En ce qui concerne la famille de Lola : NO COMMENT !!!

En bref, une Louisa toujours aussi funny, méchante – avec mes neurones – et qui nous laisse encore et toujours béat de plaisir !

Vivement le prochain volume * danse de la joie *.

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Mélanie et NG pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

****

Couverture de Samantha, IntégraleSamantha ou Le chemin de l'amour est encombré de boulets par [Méonis, Louisa]